Avocat pension alimentaire Lorient

Vous êtes divorcé et souhaitez revoir les modalités fixées par le jugement de divorce concernant les enfants à savoir, l'exercice de l'autorité parentale, leur résidence habituelle, le droit de visite et d'hébergement de l'autre parent, le montant de la pension alimentaire versée par l'autre parent ?

Votre avocate, Maître Pascale BRIAND, forte de ses nombreuses années d'expérience au Barreau de LORIENT vous conseille et vous assiste tout au long de la procédure devant le Juge aux Affaires Familiales.

Quelles sont les conditions pour saisir le Juge aux Affaires Familiales ?

Après le prononcé du divorce, le Juge aux Affaires Familiales peut être saisi à tout moment en cas de survenance d'un élément nouveau dans la situation des ex-époux ou des enfants.

Le jugement de divorce doit être définitif.

Quelles demandes peuvent-êtres formulées après divorce ?

Votre avocate en droit de la famile à Lorient, vous conseille et vous assiste devant le Juge aux Affaires Familiales pour solliciter la modification des mesures initialement fixées qu'il s'agisse :

De l'exercice de l'autorité parentale.

Le parent qui a la charge des enfants peut solliciter que l'exercice de l'autorité parentale lui soit confié à titre exclusif en cas de défaillance grave ou de désintérêt de l'autre parent.

De la résidence habituelle des enfants.

Le parent qui n'a pas la charge des enfants peut solliciter le transfert de la résidence habituelle des enfants à son domicile en cas de mauvaise prise en charge des enfants au domicile de l'autre parent.

Il peut également solliciter la mise en place d'une résidence alternée.

Du droit de visite et d'hébergement.

Les deux parents peuvent solliciter la modification des modalités d'exercice du droit de visite et d'hébergement fixées par le jugement de divorce.

De la pension alimentaire.

Le parent qui verse une pension alimentaire peut en solliciter la réduction voire même la suppression en cas de modification significative dans sa situation financière ou dans celle de son ex-conjoint.

Le parent qui à la charge des enfants peut solliciter l'augmentation de la pension alimentaire fixée par le précédent jugement ou la fixation d'une pension alimentaire en cas de constat d'insolvabilité lors du prononcé du divorce si la situation financière de l'autre parent s'est améliorée.

De la prestation compensatoire.

Le montant de la prestation compensatoire lorsqu'elle a été fixée en capital, que celui-ci soit payable comptant ou par échelonnement, ne peut en aucun cas être modifié.

En revanche, si la prestation compensatoire a été fixée sous forme de rente, l'époux débiteur peut en solliciter la diminution, la suspension ou la suppression en cas de changement important dans les ressources ou les besoins de l'une ou l'autre des parties.

Contact

Consultez également :